Bienvenue sur le catalogue de l'École polytechnique

Pour naviguer sur ce site, vous pouvez soit utiliser le moteur de recherche ci-dessous, soit cliquer à gauche dans "Catégories de cours".

Vous pouvez aussi retrouver l'ensemble de nos formations et programmes sur le site https://programmes.polytechnique.fr/.


    Skip available courses

    Available courses

    Les théories de la biodiversité sont à l'interface entre l'écologie et l'évolution. Les processus qui interviennent dans la genèse et le maintien de la biodiversité sont présentés. Ces processus sont de nature génétique (sélection naturelle, mutation, dérive, systèmes de reproduction), macroévolutive (spéciation, extinction), et écologique (maintien du polymorphisme, structuration biogéographique, niche écologiques). Ces concepts sont abordés sous forme de modèles qui font intervenir la théorie des jeux, les modèles spatialement structurés, la génétique des populations et la dynamique des populations, mais aussi à l'aide d'étude de cas particuliers.
    Ce cours traite aussi de l'application de ces théorie à la gestion de la biodiversité, au niveau populationnel (diminution de la variabilité génétique, réponse à la sélection et potentialités adaptatives) et des communautés écologiques (réponse de communautés à des changements climatiques ou autres, rôle d'assurance de la biodiversité).

    Langue du cours : Français

    Credits ECTS : 5

    Ce cours propose de découvrir les anomalies de fonctionnement à l’origine de pathologies humaines par une présentation de la progression du raisonnement scientifique conduisant du symptôme à l’élucidation des mécanismes et anomalies en cause, à l’échelle cellulaire et moléculaire. Les pathologies présentées concernent le dysfonctionnement de grandes fonctions physiologiques :

    - Système cardio-vasculaire et transport de l’oxygène : hémoglobinopathies, maladies hémorragiques, thrombose et infarctus
    - Contrôle métabolique : maladies métaboliques des acides aminés et des métaux, maladies mitochondriales
    - Contrôle du stress oxydant : maladies neurodégénératives, vieillissement
    - Immunité immédiate et systèmes de défense de l’hôte: déficits immunitaires, inflammation et allergie.

    Langue du cours : Français

    Credits ECTS : 5

    La cellule est l’unité structurale et fonctionnelle de tous les organismes vivant. Le but de ce cours est de décrire l’organisation, le fonctionnement et les disfonctionnements de la cellule. Le cours BIO451 permet la découverte de la biologie cellulaire, discipline centrale des sciences de la vie, à l’interface avec de nombreux autres aspects de la biologie mais aussi avec la physique, la chimie, l’informatique et les sciences de l’ingénieur.

    Après une description rapide des constituants moléculaires essentiels au fonctionnement cellulaire et des étapes essentielles conduisant à l’apparition de la vie, les élèves découvriront l’organisation dynamique de la cellule. La façon dont les cellules s’associent entre elles pour former des organismes pluricellulaires complexes sera aussi abordée. Finalement, l’accent sera porté sur la régulation des fonctions cellulaires (multiplication, mort cellulaire, migration cellulaire) par leur microenvironnement. Ce cours se terminera sur des notions de virologie et de cancérologie, pathologies associées à un dérèglement des fonctions de la cellule, et confrontera ainsi les élèves aux grands problèmes de santé publique de notre époque.

    Niveau requis : Bio452 pour suivre le cours « La cellule, unité du vivant » (BIO451).

    Langue du cours : Français

    Credits ECTS : 5

    Cet enseignement permet la découverte d’une discipline de base et constitue un passeport conseillé pour les autres cours de biologie de l’année 2 et les programmes d'approfondissement de l’année 3 proposés par le département.

    Il dégagera la logique de fonctionnement du monde vivant et montrera comment la biologie, discipline actuellement en plein essor, se développe de plus en plus à l’interface avec la physique, la chimie, l’informatique et les sciences de l’ingénieur.

    Ce cours présentera d’abord les propriétés caractéristiques et les molécules informatives (ADN, ARN et protéines) partagées par les êtres vivants. Les principales régulations asservissant la production des ARN et des protéines seront ensuite détaillées. Ceci permettra de comprendre comment les cellules régulent l'expression de leurs gènes pour répondre à leurs besoins et s’adapter à des changements de leur environnement.

    Langue du cours : Français

    Credits ECTS : 5

    L’expérimentation est au centre des progrès de la biologie. Elle permet de mettre des hypothèses de travail à l’épreuve. Grâce à des cycles hypothèses-vérification affinement, on aboutit à des modèles prédictifs, malgré la grande complexité des objets étudiés : les êtres vivants. L’enseignement proposé prépare le futur ingénieur à mieux apprécier le potentiel et les limites de l’expérimentation en biologie.

    Ce module expérimental prolonge les cours de BIO451–La Cellule, unité du vivant et de BIO452-Biologie moléculaire et information et sert également d’illustration aux cours de BIO431–Ecologie et Biodiversité et de BIO432–Biologie et pathologie humaines : du symptôme au mécanisme.

    En fonction du nombre d'élèves inscrits, les thèmes suivants pourront être ouverts:
    -Méduse et luciole, deux exemples de bioluminescence :
    Certaines espèces ont la capacité d’émettre de la lumière. Ce phénomène, appelé bioluminescence, sert à l’animal d’élément d’attirance sexuelle ou de moyen de défense. Dans ce modal, on analysera le fonctionnement d’un système de bioluminescence, puis, grâce à des manipulations génétiques, on adaptera ce système pour en faire un puissant outil pour la biologie.

    -Les anticorps : De la défense immunitaire au diagnostique clinique :
    Le but de ce sujet a pour objectif de caractériser les propriétés biochimiques des anticorps ainsi que d'illustrer de plusieurs exemples l'utilisation des anticorps en recherche et en diagnostic médical.

    - Imagerie intracellulaire :
    L'objectif de ce Modal est ainsi d'observer les différents composants du cytosquelette (microtubule et filaments d'actine) à l'intérieur de cellules humaines. Il est l'occasion d'introduire de multiples techniques en biologie cellulaire (culture de cellules
    humaines, immunocytochimie, transfection), en microscopie et en modélisation numérique.

    -Clonage :
    Dans ce module expérimental, nous clonerons un gène eucaryote dans une bactérie, nous
    induirons son expression et purifierons la protéine ainsi produite. Enfin, un test enzymatique permettra de caractériser fonctionnellement laprotéine purifiée.

    - Modal : « Biodiversité : P1 ou P4
    Ce Modal a pour objectif de caractériser les réseaux d’interactions entre plantes et pollinisateurs sur le campus de l’Ecole, afin de vérifier s’ils sont effectivement emboîtés et de comparer leur structure entre différents habitats naturels (par exemple prairie vs. milieu forestier).

    Sous réserve : Attention :
    * Lors de l’inscription, les élèves peuvent choisir les expériences A ou l’expérience B (P1 ou P4). Pour le choix A, on ne peut garantir à un élève l'inscription pour un thème précis. La répartition des élèves se fait en fonction de l'offre et de la demande.

    Modalités d'évaluation : Rapport écrit et soutenance orale

    L’expérimentation est au centre des progrès de la biologie. Elle permet de mettre des hypothèses de travail à l’épreuve. Grâce à des cycles hypothèses-vérification affinement, on aboutit à des modèles prédictifs, malgré la grande complexité des objets étudiés : les êtres vivants. L’enseignement proposé prépare le futur ingénieur à mieux apprécier le potentiel et les limites de l’expérimentation en biologie.

    Ce module expérimental prolonge les cours de BIO451–La Cellule, unité du vivant et de BIO452-Biologie moléculaire et information et sert également d’illustration aux cours de BIO431–Ecologie et Biodiversité et de BIO432–Biologie et pathologie humaines : du symptôme au mécanisme.

    En fonction du nombre d'élèves inscrits, les thèmes suivants pourront être ouverts:
    -Méduse et luciole, deux exemples de bioluminescence :
    Certaines espèces ont la capacité d’émettre de la lumière. Ce phénomène, appelé bioluminescence, sert à l’animal d’élément d’attirance sexuelle ou de moyen de défense. Dans ce modal, on analysera le fonctionnement d’un système de bioluminescence, puis, grâce à des manipulations génétiques, on adaptera ce système pour en faire un puissant outil pour la biologie.

    -Les anticorps : De la défense immunitaire au diagnostique clinique :
    Le but de ce sujet a pour objectif de caractériser les propriétés biochimiques des anticorps ainsi que d'illustrer de plusieurs exemples l'utilisation des anticorps en recherche et en diagnostic médical.

    - Imagerie intracellulaire :
    L'objectif de ce Modal est ainsi d'observer les différents composants du cytosquelette (microtubule et filaments d'actine) à l'intérieur de cellules humaines. Il est l'occasion d'introduire de multiples techniques en biologie cellulaire (culture de cellules
    humaines, immunocytochimie, transfection), en microscopie et en modélisation numérique.

    -Clonage :
    Dans ce module expérimental, nous clonerons un gène eucaryote dans une bactérie, nous
    induirons son expression et purifierons la protéine ainsi produite. Enfin, un test enzymatique permettra de caractériser fonctionnellement laprotéine purifiée.

    Sous réserve : Attention :
    * Lors de l’inscription, les élèves peuvent choisir les expériences A ou l’expérience B (P1 ou P4). Pour le choix A, on ne peut garantir à un élève l'inscription pour un thème précis. La répartition des élèves se fait en fonction de l'offre et de la demande.

    Modalités d'évaluation : Rapport écrit et soutenance orale

    L’expérimentation est au centre des progrès de la biologie. Elle permet de mettre des hypothèses de travail à l’épreuve. Grâce à des cycles hypothèses-vérification affinement, on aboutit à des modèles prédictifs, malgré la grande complexité des objets étudiés : les êtres vivants. L’enseignement proposé prépare le futur ingénieur à mieux apprécier le potentiel et les limites de l’expérimentation en biologie.

    Ce module expérimental prolonge les cours de BIO451–La Cellule, unité du vivant et de BIO452-Biologie moléculaire et information et sert également d’illustration aux cours de BIO431–Ecologie et Biodiversité et de BIO432–Biologie et pathologie humaines : du symptôme au mécanisme.

    En fonction du nombre d'élèves inscrits, les thèmes suivants pourront être ouverts:
    -Méduse et luciole, deux exemples de bioluminescence :
    Certaines espèces ont la capacité d’émettre de la lumière. Ce phénomène, appelé bioluminescence, sert à l’animal d’élément d’attirance sexuelle ou de moyen de défense. Dans ce modal, on analysera le fonctionnement d’un système de bioluminescence, puis, grâce à des manipulations génétiques, on adaptera ce système pour en faire un puissant outil pour la biologie.

    -Les anticorps : De la défense immunitaire au diagnostique clinique :
    Le but de ce sujet a pour objectif de caractériser les propriétés biochimiques des anticorps ainsi que d'illustrer de plusieurs exemples l'utilisation des anticorps en recherche et en diagnostic médical.

    - Imagerie intracellulaire :
    L'objectif de ce Modal est ainsi d'observer les différents composants du cytosquelette (microtubule et filaments d'actine) à l'intérieur de cellules humaines. Il est l'occasion d'introduire de multiples techniques en biologie cellulaire (culture de cellules
    humaines, immunocytochimie, transfection), en microscopie et en modélisation numérique.

    -Clonage :
    Dans ce module expérimental, nous clonerons un gène eucaryote dans une bactérie, nous
    induirons son expression et purifierons la protéine ainsi produite. Enfin, un test enzymatique permettra de caractériser fonctionnellement laprotéine purifiée.

    Sous réserve : Attention :
    * Lors de l’inscription, les élèves peuvent choisir les expériences A ou l’expérience B (P1 ou P4). Pour le choix A, on ne peut garantir à un élève l'inscription pour un thème précis. La répartition des élèves se fait en fonction de l'offre et de la demande.

    Modalités d'évaluation : Rapport écrit et soutenance orale

    Langue du cours : Français

    L’expérimentation est au centre des progrès de la biologie. Elle permet de mettre des hypothèses de travail à l’épreuve. Grâce à des cycles hypothèses-vérification affinement, on aboutit à des modèles prédictifs, malgré la grande complexité des objets étudiés : les êtres vivants. L’enseignement proposé prépare le futur ingénieur à mieux apprécier le potentiel et les limites de l’expérimentation en biologie.

    Ce module expérimental prolonge les cours de BIO451–La Cellule, unité du vivant et de BIO452-Biologie moléculaire et information et sert également d’illustration aux cours de BIO431–Ecologie et Biodiversité et de BIO432–Biologie et pathologie humaines : du symptôme au mécanisme.

    En fonction du nombre d'élèves inscrits, les thèmes suivants pourront être ouverts:
    -Méduse et luciole, deux exemples de bioluminescence :
    Certaines espèces ont la capacité d’émettre de la lumière. Ce phénomène, appelé bioluminescence, sert à l’animal d’élément d’attirance sexuelle ou de moyen de défense. Dans ce modal, on analysera le fonctionnement d’un système de bioluminescence, puis, grâce à des manipulations génétiques, on adaptera ce système pour en faire un puissant outil pour la biologie.

    -Les anticorps : De la défense immunitaire au diagnostique clinique :
    Le but de ce sujet a pour objectif de caractériser les propriétés biochimiques des anticorps ainsi que d'illustrer de plusieurs exemples l'utilisation des anticorps en recherche et en diagnostic médical.

    - Imagerie intracellulaire :
    L'objectif de ce Modal est ainsi d'observer les différents composants du cytosquelette (microtubule et filaments d'actine) à l'intérieur de cellules humaines. Il est l'occasion d'introduire de multiples techniques en biologie cellulaire (culture de cellules
    humaines, immunocytochimie, transfection), en microscopie et en modélisation numérique.

    -Clonage :
    Dans ce module expérimental, nous clonerons un gène eucaryote dans une bactérie, nous
    induirons son expression et purifierons la protéine ainsi produite. Enfin, un test enzymatique permettra de caractériser fonctionnellement laprotéine purifiée.

    - Modal : « Biodiversité : P1 ou P4
    Ce Modal a pour objectif de caractériser les réseaux d’interactions entre plantes et pollinisateurs sur le campus de l’Ecole, afin de vérifier s’ils sont effectivement emboîtés et de comparer leur structure entre différents habitats naturels (par exemple prairie vs. milieu forestier).

    Sous réserve : Attention :
    * Lors de l’inscription, les élèves peuvent choisir les expériences A ou l’expérience B (P1 ou P4). Pour le choix A, on ne peut garantir à un élève l'inscription pour un thème précis. La répartition des élèves se fait en fonction de l'offre et de la demande.

    Modalités d'évaluation : Rapport écrit et soutenance orale

    Langue du cours : Français
    L’expérimentation est au centre des progrès de la biologie. Elle permet de mettre des hypothèses de travail à l’épreuve. Grâce à des cycles hypothèses-vérification affinement, on aboutit à des modèles prédictifs, malgré la grande complexité des objets étudiés : les êtres vivants. L’enseignement proposé prépare le futur ingénieur à mieux apprécier le potentiel et les limites de l’expérimentation en biologie.

    Ce module expérimental prolonge les cours de BIO451–La Cellule, unité du vivant et de BIO452-Biologie moléculaire et information et sert également d’illustration aux cours de BIO431–Ecologie et Biodiversité et de BIO432–Biologie et pathologie humaines : du symptôme au mécanisme.

    En fonction du nombre d'élèves inscrits, les thèmes suivants pourront être ouverts:
    -Méduse et luciole, deux exemples de bioluminescence :
    Certaines espèces ont la capacité d’émettre de la lumière. Ce phénomène, appelé bioluminescence, sert à l’animal d’élément d’attirance sexuelle ou de moyen de défense. Dans ce modal, on analysera le fonctionnement d’un système de bioluminescence, puis, grâce à des manipulations génétiques, on adaptera ce système pour en faire un puissant outil pour la biologie.

    -Les anticorps : De la défense immunitaire au diagnostique clinique :
    Le but de ce sujet a pour objectif de caractériser les propriétés biochimiques des anticorps ainsi que d'illustrer de plusieurs exemples l'utilisation des anticorps en recherche et en diagnostic médical.

    - Imagerie intracellulaire :
    L'objectif de ce Modal est ainsi d'observer les différents composants du cytosquelette (microtubule et filaments d'actine) à l'intérieur de cellules humaines. Il est l'occasion d'introduire de multiples techniques en biologie cellulaire (culture de cellules
    humaines, immunocytochimie, transfection), en microscopie et en modélisation numérique.

    -Clonage :
    Dans ce module expérimental, nous clonerons un gène eucaryote dans une bactérie, nous
    induirons son expression et purifierons la protéine ainsi produite. Enfin, un test enzymatique permettra de caractériser fonctionnellement laprotéine purifiée.

    - Modal : « Biodiversité : P1 ou P4
    Ce Modal a pour objectif de caractériser les réseaux d’interactions entre plantes et pollinisateurs sur le campus de l’Ecole, afin de vérifier s’ils sont effectivement emboîtés et de comparer leur structure entre différents habitats naturels (par exemple prairie vs. milieu forestier).

    Sous réserve : Attention :
    * Lors de l’inscription, les élèves peuvent choisir les expériences A ou l’expérience B (P1 ou P4). Pour le choix A, on ne peut garantir à un élève l'inscription pour un thème précis. La répartition des élèves se fait en fonction de l'offre et de la demande.

    Modalités d'évaluation : Rapport écrit et soutenance orale

    Langue du cours : Français