Analyse Microéconomique, six thèmes de microéconomie y sont privilégiés :

  • Le comportement des consommateurs.
  • Le comportement des entreprises.
  • Les choix dans l'incertain.
  • L'équilibre concurrentiel des marchés.
  • La concurrence imparfaite,
  • Les asymétries d'information.


    Langue du cours : Français

Plan du cours :

  • Les facteurs du développement économique
  • Le progrès technique.
  • L'équilibre macroéconomique de cours terme et la propagation des chocs macroéconomiques
  • Le chômage et ses fluctuations.
  • La politique monétaire "conventionnelle"
  • La trappe à liquidité
  • Les politiques monétaires "non conventionnelles"
  • L'avenir de la politique macroéconomique dans un monde de taux d'intérêt faibles

    Langue du cours : Français
Macroeconomics_Eco432_Syllabus.pdfMacroeconomics_Eco432_Syllabus.pdf

Ce cours a pour but d’offrir une introduction à l’économie internationale. Il combine la modélisation théorique à de nombreux éléments empiriques de façon à mieux comprendre un certain nombre d’enjeux liés au phénomène de mondialisation de nos économies contemporaines. Le cours est découpé en deux parties distinctes qui traitent des deux facettes de la mondialisation, les échanges de biens et services d’une part et les flux internationaux de capitaux d’autre part.

Dans la première partie, nous chercherons à comprendre quels sont les déterminants de la compétitivité d’un pays sur les marchés internationaux : Comment l’Allemagne d’une part et la Chine d’autre part arrivent-ils en tête dans le classement de la compétitivité internationale avec des structures productives très différentes ?

La deuxième partie s’intéressera aux déterminants des flux internationaux de capitaux. Nous chercherons à comprendre ce qui explique qu’un pays comme les Etats-Unis peut accumuler des déficits extérieurs nets conséquents pendant une période relativement longue, sans subir la défiance des investisseurs internationaux. Cette partie du cours s’intéressera également à la question du taux de change qui s’avère cruciale pour comprendre un certain nombre de crises de change internationales, par exemple la crise asiatique de la fin des années 90. Enfin, nous aborderons la spécificité de la zone monétaire afin de mieux comprendre quelles options de politique économique s’offrent aux dirigeants des économies de la zone euro. 

Plan des séances

1. Introduction : Mondialisation des échanges commerciaux et financiers et marché des changes

2. Les modèles néoclassiques de commerce international

3. Commerce international en concurrence imparfaite et « équation de gravité »

4. Optimisation intertemporelle et solde du compte courant

5. Déséquillibres courants mondiaux

6. Taux de change 

7. Change fixe et flexible

8. Politique économique dans la zone euro

Langue du cours : Français

Objectifs

Ce cours d’économie est destiné aux élèves désireux de se familiariser avec les questions économiques et les problématiques d’entreprise.
Il vise à donner :
Une compréhension des tendances macro-économiques structurant la vie des affaires.
Les outils opérationnels d’analyse stratégique et financière permettant de piloter une entreprise, sans qu’il soit question ici d’étudier des techniques de gestion opérationnelle.

Déroulement de l’enseignement

Le cours magistral a pour but d’expliquer et d’illustrer les concepts et les outils de l’analyse stratégique. Des exemples liés à l’actualité seront fréquemment utilisés. Des keynotes speakers de haut niveau (dirigeants d’entreprise, consultants) seront invités à décrire l’utilisation de la stratégie dans un contexte professionnel.
Les concepts et les situations sont systématiquement illustrés par des exemples de l’économie réelle. Les élèves sont invités à lire la presse économique. Une revue de presse de 10 mns commence le cours.
Des expériences d’interactivité seront utilisées en amphi.
Les petites classes, animées par des professionnels du conseil stratégique, sont consacrées à des études de cas. Ces cas sont en général produits par des business schools américaines ou européennes. Ils sont rédigés en anglais. Le but de la méthode des cas est de mettre les étudiants en situation de décideurs stratégiques, en utilisant les faits, chiffres et situations concrètes présentés dans le cas (10 à 15 pages).
L’examen final est constitué par la résolution d’un cas (en 2014 Apple et l’iPad, en 2013 Google).

Plan de l’enseignement

1. Environnement macro-économique : Les grands chocs macroéconomiques et leur impact sur les entreprises (Volatilité ; mondialisation ; ressources rares ; croissance mondiale, déséquilibres et crises)
2. Concepts et outils de l’analyse stratégique : Les principaux outils pour évaluer la dynamique d’un secteur et la stratégie d’une entreprise (Forces de porter, analyse sectorielle, structures de coûts, courbe d’expérience, économies d’échelle, segmentation, chaîne de valeur, M&A)
3. Innovation : Réponses aux fractures technologiques, réponses à une économie mondialisée
4. Perspectives financières et managériales : stratégie et finance

Niveau requis : Aucun cours préalable n’est requis. La quasi-totalité des cas est rédigée en anglais : une bonne maitrise de l’anglais écrit est donc nécessaire.

Langue du cours : Français

Economic Analysis of the US Endangered Species Program The Endangered Species Act (ESA) was signed on December 28, 1973 and provides for the conservation of species that are endangered or threatened throughout all or a significant portion of its range, and the conservation of the ecosystems on which they depend. The ESA replaced the Endangered Species Conservation Act of 1969; it has been amended several times. A “species” is considered endangered if it is in danger of extinction (throughout all or a significant portion of its range) and threatened if it is likely to become an endangered species within the foreseeable future. For each listed species the government is required to develop and fund a preservation plan that includes habitat restoration, species status surveys, public education and outreach, captive propagation and reintroduction, nesting surveys, genetic studies and development of management plans. The purpose of this project is to analyze the allocation of funding across species and the success of this spending in terms of resulting in a delisting of the species. The tasks involved will entail background research on the ESA and its individual aspects in general and for specific species, gathering data on spending and listing/delisting of species. These data will be then be combined to statistically estimate the determinants of listing and the success of funding and program creation on delisting of species.

Les travaux récents de Hausmann, Hwang et Rodrik (2007) et Hausmann et Hidalgo (2010) suggèrent un lien entre la nature des biens exportés par un pays et son taux de croissance, au-delà des fondamentaux suggérés par la théorie économique (productivité, abondance en capital physique et humain). En particulier, ces auteurs affirment que la composition des exportations des pays riches apporte une information sur les externalités positives qu’un pays en développement peut retirer de la production et l’exportation de ces biens, et que ces externalités stimulent la croissance. Cependant, plusieurs articles (Harrison et Rodriguez-Clare 2010, Lederman et Maloney 2012) remettent en cause la robustesse et l’interprétation de ces résultats. Dans ce travail, on cherchera d’abord à décrire les indicateurs considères et à résumer les termes du débat. Par la suite, on propose deux alternatives. La première consiste à tester la robustesse de leurs régressions de croissance en utilisant des mesures de commerce en valeur ajoutée ou en comparant le pouvoir prédictif de leurs indicateurs à des mesures de potentiel de différenciation verticale. La seconde consiste à travailler sur une extension du modèle de Hausmann, Hwang et Rodrik (2007).

Pré-requis: ECO433 (Econométrie) ou ECO434 (Economie Internationale), idéalement les deux.

Bibliographie

➤ Harrison, A., Rodriguez-Clare, A., 2010. Trade, foreign investment, and industrial policy for developing countries, Handbook of Economic Development, vol 5, North-Holland.

➤ Hausmann R., Hwang J. et Rodrik D. (2007), What you export matters, Journal of Economic Growth 12, 1-25.

➤ Hausmann R., Hidalgo C. (2010), Atlas of Economic Complexity, Puritan Press http://atlas.cid.harvard.edu.

➤ Lederman D., Maloney W. (2012), Does what you export matter?, The World Bank.